` Premier congrès du Réseau PTO-Sud: report de la date limite de soumission des articles longs

Premier congrès du Réseau PTO-Sud: report de la date limite de soumission des articles longs

Premier congrès du Réseau PTO-Sud: report de la date limite de soumission des articles longs

 1er Congrès du Réseau de Psychologie du Travail et des Organisations des Pays du Sud (PTO-Sud)

Thème: « Qualité de vie au travail, sécurité et management des Ressources Humaines dans les pays du Sud »

Dates: du 7 au 9 décembre 2016

Lieu: Université Félix Houphouët Boigny dAbidjan (Côte d'Ivoire)

Nouvel appel à communications

Cher(e)s collègues,

Nous avons le plaisir de vous confirmer que le premier congrès du Réseau de Psychologie du Travail et des organisations des pays du Sud (PTO-Sud) aura bien lieu les 07, 08 et 09 décembre 2016 à l’Université F. Houphouët-Boigny d’Abidjan (Côte-d’Ivoire).

Le présent appel à communications vise à donner une nouvelle opportunité de participation à ceux qui n’avaient pas proposé de communications ou dont les propositions n’avaient pas été retenues la précédente fois. Les propositions de communications acceptées à l’issue de ce nouvel appel complèteront celles qui avaient déjà été définitivement acceptées à l’issue du premier appel à communication.

 

NB : Toutes les communications définitivement acceptées à l’issue du premier appel sont maintenues comme telles. Les auteurs de ces communications sont invités à confirmer qu’ils viendront présenter leur communication à Abidjan en décembre 2016. Pour cela, il suffit de répondre aux mails qui ont été adressés à chacun des auteurs par le comité scientifique.

 

Pour rappel, le Réseau PTO-Sud a pour objectifs principaux de promouvoir la psychologie du travail et des organisations dans les pays du Sud, tant dans la recherche, la formation qu’au niveau appliqué, ainsi que de favoriser les échanges entre les pays du Sud, d’une part et avec ceux du Nord, d’autre part.

L’intérêt de ce congrès reste majeur, car les sociétés du Sud doivent désormais affronter de nombreux facteurs générateurs d’insécurité et de nouveaux risques pour la qualité de vie au travail. En effet, ces contraintes exigent notamment de nouveaux styles de management des ressources humaines adaptés à leurs contextes notamment techniques, sociaux et culturels. Plus précisément, il s’agira donc toujours de répondre aux principales questions suivantes :

En quoi la question de la qualité de vie et de la santé au travail constitue-t-elle une problématique pertinente dans les sociétés du Sud ? A quels contenus et indicateurs renvoient ces concepts dans ces sociétés? Sont-ils identiques ou non à ceux des sociétés du Nord ? Dans quelle mesure les caractéristiques culturelles, politiques et sociales de ces sociétés influent-elles ou non sur les définitions de la qualité de vie et de la santé au travail, et donc aussi sur les manières de les gérer?

De même, concernant la Sécurité et la prévention des risques au travail, il est indispensable d’identifier les nouvelles sources et formes d’insécurité que doivent affronter les sociétés du sud, notamment du fait de leur entrée dans le mouvement d’internationalisation des savoirs, des technologies, des valeurs et des comportements liés au travail. Quels outils d’analyse et d’intervention proposer dans les nouveaux environnements de vie, en particulier au travail, afin de favoriser une gestion responsable, au service du développement durable des sociétés du Sud ?

Enfin, ces défis exigent des styles de management des ressources humaines adaptés aux sociétés du Sud. Dans ce sens, quels modèles de gouvernance des organisations seraient les plus appropriés, surtout pour prendre en compte la diversité organisationnelle sous toutes ses formes, gérer les comportements dysfonctionnels, accompagner les salariés dans leurs trajectoires de carrière, et optimiser les compétences individuelles et collectives ? Par ailleurs, dans quelle mesure la prise en compte simultanée des spécificités des sociétés du Sud et des expériences venues d’ailleurs peut-elle y contribuer ?

En définitive, ces problématiques constituent autant de défis lancés aux psychologues du travail et des organisations, dont le rôle est d’aider les exécutants (travailleurs), les managers et les décideurs dans la prévention et la prise en charge des risques physiques, environnementaux et psychosociaux, au service de la qualité de vie dans et hors travail. 

 

Thèmes et sous-thèmes

1. Qualité de vie au travail (QVT) 

1.1. Bien-être, santé, et risques psychosociaux

1.2. Facteurs organisationnels (charge de travail, tensions au travail …) et caractéristiques individuelles (motivation, engagement, valeurs professionnelles, genre, âge…) dans la qualité de vie et la santé au travail

1.3. Conditions de travail, santé et qualité de vie au travail : temporalité, rythmicités, charge de travail, conflits vie au travail/vie hors travail, nouvelles formes de travail…

1.4. Gestion des transitions de la carrière : désengagement professionnel, chômage, reconversions, entrepreneuriat, retraite..

1.5. Nouveaux modèles, nouvelles méthodes et nouveaux outils en faveur de la qualité de vie au travail

 

2. Sécurité et prévention des risques

2.1. Nouvelles technologies, nouvelles pratiques et nouveaux risques : état des lieux, prévention et enjeux

2.2. Environnement de travail et écologie organisationnelle : approches psychosociologiques et ergonomiques (confort/nuisances, aménagement des espaces de travail…)

2.3. Responsabilité sociétale, éthique des organisations et développement durable

2.4. Prévention et sécurité routière

 

3. Management des ressources humaines (MRH)

3.1. Gestion du changement organisationnel (restructuration, audit, conseil, consulting…)

3.2. Evaluation, reconnaissance et promotion des compétences dans l’organisation (GEPC…)

3.3. Gouvernance, leadership, culture et climat organisationnels

3.4. Gestion des comportements dysfonctionnels au travail (fraude, conflits, addictions, absentéisme…)

3.5. Management de la diversité (cultures, identités de genre, d’âge…) et gestion des trajectoires de la carrière (embauche, chômage, reconversion, retraite, entrepreneuriat - cession/création d’entreprise…)

3.6. Mobilité professionnelle internationale et délocalisation des organisations

 

4. Professionnalisation, orientation et formation du personnel

4. 1. Formation et reconversion professionnelles: ingénierie de la formation, bilans de compétences, validation des acquis de l’expérience, orientation, évaluation des méthodes

4.2. Professionnalisation, statut et cadre d’exercice du psychologue dans les pays du Sud

 

Soumissions des propositions de communications et dates clés

 

Adresse mail pour la soumission des propositions de communications : cptorabat2015@gmail.com

 

Communications orales, affichées et symposiums : Dates clés.

  • 10 juin 2016 : Date limite de soumission des nouvelles propositions de communications par les auteurs
  • 15 juillet 2016 : transmission des résultats des premières expertises aux auteurs par le CS
  •  1er août 2016 : envoi au CS des textes corrigés par leurs auteurs pour expertises et décisions finales
  • Septembre 2016 : annonce des décisions définitives aux auteurs par le CS. L'appel à communications est clôturé.

* Une communication individuelle durera 20 mn, et un symposium entre 45 et 60 mn (l’organisateur soumet une présentation du symposium en 10 lignes ainsi que les résumés, les noms et adresses des contributeurs individuels).

* Toute communication acceptée implique l’inscription d’au moins un auteur. Les informations sur l'inscription au congrès et l'hébergement à Abidjan, sont disponibles sur la page "Accueil"

 

Articles longs :

* Après l’acceptation de la communication, le ou les auteurs peuvent la développer sous forme d’un article de 14 pages maximum sous le format du document à télécharger en cliquant ici. Cet article paraître comme chapitre d'un ouvrage collectif, dans la collection Psychologie du Travail et Ressources Humaines, chez L’Harmattan.

Afin de donner l'opportunité aux auteurs des articles longs d'enrichir leur article avec les retours  issus des échanges suite à la présentation de leurs communications au congrès, le Comité Scientifique a décidé de reporter la date limite de soumission des articles longs au 31 janvier 2017. Par conséquent, le calendrier est modifié ainsi qu'il suit:

  • 30 novembre 2016 31 Janvier 2017: Date limite de soumission des articles longs
  • Mars 2017 Mai 2017: transmission des résultats des premières expertises aux auteurs par le CS

 

Coordonnées du Comité Scientifique du congrès :

 Nom : CS Congrès Abidjan2016 

Courriel : cptorabat2015@gmail.com

Site du congrès : www.pto-sud.net

Président : René Mokounkolo (université de Tours, France)

Vice-Président : François Courcy (Université de Sherbrooke, Québec)

 

Comité d’organisation

Président: Aska Kouadio, Professeur des Universités, Directeur du CIERPA, Université Félix Houphouët Boigny (UFHB), Abidjan - Côte d'Ivoire

Vice-président chargé de la mobilisation universitaire: N'douba Baroba François, Maître de Conférences, Chef du département de psychologie, UFHB, Abidjan - Côte d'Ivoire

Vice-président chargé de la mobilisation professionnelle: M. Yedess Jean, Psychologue du travail, Directeur associé du Cabinet MCRH, Abidjan - Côte d'Ivoire

Membres:

Pr MBRA François, Enseignant-chercheur, UFHB

Pr ASSANDE Gilbert, Enseignant-chercheur, UFHB

Dr DJE BI Tchan Guillaume, Enseignant-chercheur, UFHB

Mme ALLA Collette, Psychologue sociale, ONUCI

Dr ACHI Essetchi Narcisse, Enseignant-chercheur, UFHB

Dr TIEFFI Hassan, Enseignant-chercheur, UFHB

Dr KANGA Bruno, Enseignant-chercheur, UFHB

Mme AKOSSI Margueritte , Chercheure, UFHB

Dr BENDE Flore, Psychologue, CIERPA (UFHB)

Pr GNAMBA Adou, Enseignant-chercheur, UFHB

Dr BONY Nestor, Enseignant-chercheur, UFHB

Mme ADJA Pétronille, Psychologue sociale

Mme EHIKPA Solange, Responsable RH, UNACOOPEC

Dr OTEME Apolos Christophe, Enseignant-chercheur, UFHB

Dr  YAO René, Enseignant-chercheur, UFHB

Dr YEO Elisabeth, Enseignante-chercheure, UFHB

Dr KOUASSI Edouard, Enseignant-chercheur, UFHB

Dr KOUADIO Antoine, Enseignant-chercheur, UFHB

Dr OSSEI Kouakou, Enseignant-chercheur, UFHB

Mme KOUAME Gisèle, Psychologue du travail, AJE

M. AMON Koffi Clément, Informatien, CIERPA

 

Comité scientifique

Président : Mokounkolo René, Maître de Conférences, Habilité à Diriger des Recherches, Université François Rabelais de Tours (France).

Vice-président: Courcy François, Professeur, Université de Sherbrooke (Québec, Canada) 

Membres : Azoh F. Joseph, Pr, Ecole Normale Supérieure (Côte d’Ivoire) ; Battistelli Adalgisa, PU, Université de Bordeaux Segalen, (France); Belhaj Abdelkarim, Pr, Université Mohamed V (Maroc) ; Bobillier-Chaumon M. Eric, PU, Université de Lyon (France) ; Boudrias Jean Sébastien., Université de Montréal, Québec (Canada);  Bourgeois Samira, EC, Université Paris Descartes (France) ; Esseyedali Abdallah, EC, Université Mohamed V (Maroc) ; Benzahi Mansour, Pr, Université Kasdi Merbah d’Ouargla (Algérie) ; Bosselut Grégoire, MCU, Université F. Rabelais de Tours (France) ; Bourguignon David, MCU, Université de Loraine, Metz (France) ; Brunet Luc, Université de Montréal, Québec (Canada); Cadieux Nathalie, Université de Sherbrooke, Québec (Canada); Chevalier Sévérine, MCU, Université F. Rabelais de Tours (France) ; Courcy, François, Pr, Université de Sherbrooke (Québec, Canada) ; Cuvillier Bruno, MCU, Université de Lyon, (France) ; Desrumaux Pascale, PU, Université de Lille3 (France) ; DUBOIS Michel, PU, Université de Grenoble 2 (France), Dupuy Raymond, PU, Université de Toulouse Le Mirail (France) ; Fouquereau Evelyne, PU, Université F. Rabelais de Tours (France) ; Gangloff Bernard, PU, Université de Rouen (France); Ghram Raouf, Dr, Université de Tunis (Tunisie) ; Gillet Nicolas, MCU, HDR, Université F. Rabelais de Tours (France) ; Gozzoli Caterina, Pr, Université de Milan (Italie) ; Grenier Simon, Université de Montréal, Québec (Canada), Guimond Serge, PU, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand (France); Jeoffrion Christine, MCU, HDR, Université de Nantes (France) ; Kouabenan Dongo Rémi, PU, Université de Grenoble 2 (France) ; Lagabrielle Christine, MCU, HDR, Université de Bordeaux Segalen (France) ; Lavoie Stéphanie, Université de Sherbrooke, Québec (Canada); Layeb Rabah, Pr, Université Mentouri de Constantine (Algérie) ; Leroy Jeannes, PU, Université de Paris Ouest-Nanterre (France) ; Loukia Hachemi, Pr, Université Mentouri de Constantine-Algérie ; Lourel Marcel, PU, Universié de Valenciennes (France) ; Maaouia Abdallah, Pr, Université de Tunis (Tunisie) ; Maillet Stéphanie, Université de Montréal, Quebec (Canada); Mebarki, Bouhafs, Pr, Université d’Oran (Algérie) ; Njengoue Ngamaleu Henri Rodrigue, Dr, Université de Douala (Cameroun) ; Ngueutsa Robert, Dr, Université de Grenoble2 (France) ; Nyock Ilouga, Samuel, Dr, Universté de Yaoundé I (Cameroun) ; Osorio Claudia, Pr, Université Fluminence (Brésil) ; Paillé Pascal, Pr, Université Laval (Quebec, Canada) ; Paquet Maxime, Université de Montréal, Québec (Canada); Pettersen Normand, Pr, Université du Quebec à Trois-Rivières (Canada) ; Pohl Sabine, Pr, Université Libre de Bruxelles (Belgique) ; Riard Henry Emile, PU, Université d’Amiens (France) ; Rioux Liliane, PU, Université Paris Ouest, Nanterre (France); Robitaille, Geneviève, Université de Sherbrooke, Québec (Canada); Savoie André, Pr, Université de Montréal, (Québec, Canada); Sarnin Philippe, PU, Université de Lyon (France) ; Taillandier-Schmitt Anne, MCU, Université F. Rabelais de Tours (France) ; Tisserant Pascal, MCU, Université de Loraine, Metz,  (France) ; Tshilonda Kasola, Pr, Université de Lubumbashi (RD Congo); Van de Leemput Cécile, Pr, Université Libre de Bruxelles (Belgique); Vonthron Anne-Marie, PU, Université Paris Ouest, Nanterre (France).

 

 Conférencier(e)s invité(e)s

- Raymond Dupuy, Professeur, Université de Toulouse Le Mirail, France.

- Jean Emmanuel SOMDA, Directeur du Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres Africains (CAMPC), Abidjan, Côte d'Ivoire.

 

Instruction aux auteurs pour la rédaction des propositions d'articles longs

Vous devez télécharger le document intitulé "Format article long 1er congrès" dans la rubrique "Documentation". Ce document est le format à utiliser et présente toutes les instructions aux auteurs. Pour le télécharger, vous devez vous inscrire sur le site du Réseau. Dès que votre inscription est validée, vous pouvez alors utiliser votre identifiant et votre mot de passe pour vous connecter sur le site et télécharger le document dans la rubrique "Documentation". Voici les consignes pour la bibliographie, que vous trouverez également dans le document à télécharger.

Bibliographie

Nous empruntons les références dans le texte, au manuel de l’American Psychological Association (APA) 6ème édition http://www.apastyle.org/ (voir aussi l’adaptation française : http://guides.bib.umontreal.ca/disciplines/20-Citer-selon-les-normes-de-l-APA?tab=106). Les auteurs peuvent s’y référer pour plus de détails. Dans le texte, les références comporteront le (ou les) nom(s) des auteurs suivi de la date de la publication. Exemple : Gyekye et Salminen (2006) estiment que… ou certains auteurs (Gyekye & Salminen, 2006) estiment que…. Lorsque la référence contient plus de deux auteurs, sa première mention dans le texte comportera le nom de tous les auteurs ; par la suite on se contentera d'indiquer le nom du premier auteur suivi de "et al." (pour et alteri). Exemple : Berger, Audiard et Machou (1964) ou (Berger, Audiard & Machou, 1964) ; puis Berger et al. (1964) ou (Berger et al., 1964). Seules les références de 5 auteurs ou plus seront écrites avec "et al." dès la première citation.

La liste des références bibliographiques est non numérotée, présentée avec indentation à partir de la deuxième ligne de 0,5 cm et présentée selon l’ordre alphabétique des noms des auteurs. Si plusieurs références pour un même auteur, donner les références en respectant l’ordre chronologique. Si un nom d’auteur est suivi par des co-auteurs, l’ordre est le suivant : références de l’auteur seul, classées par ordre chronologique ; références du même auteur avec un co-auteur classées par ordre chronologique ; références de l’auteur avec plus d’un co-auteur classées par ordre chronologique.

Toutes les références bibliographiques doivent correspondre à des références citées dans le texte du résumé et vice versa. Le style et la ponctuation des références doivent être conformes aux modèles suivants :

Pour un article publié dans une revue (indiquer tous les noms des auteurs)

Mokounkolo, R., Pasquier, D., Fouquereau, E., & Dumond, G. (2012). Psychosocial Variables Related to the International Professional Mobility of Congolese and Moroccan Executives. South African Journal of Psychology 42(4), 543-552.

Pour un chapitre d'ouvrage :

Bui, T. H. T, & Dupuy, R. (2014). Globalisation et conduites de socialisation organisationnelle : l’exemple des diplômés vietnamiennes de haut niveau. In R. Ngueutsa, R. Mokounkolo, N. Achi, & A. Belhaj, (Sous la direction), Psychologie du travail et développement des pays du Sud (p. 147-160).  Paris : L’Harmattan. 

Pour un ouvrage :

Ngueutsa, R., Mokounkolo, R., Achi, N., & Belhaj, A. (2014). Psychologie du travail et développement des pays du Sud. Paris : L’Harmattan, 264 pages.

Pour une communication :

Si la communication est publiée dans des Actes disponibles chez un éditeur, la référence est donnée comme celle d’un chapitre d'ouvrage. Si la communication est référencée dans des Actes non diffusés, la référence sera donnée ainsi:

Manto Jonté, J., Doutre, E., & Wamba, A. (2013, décembre). Désir d’entrepreneuriat chez les diplômés du supérieur : différences individuelles et/ou effets du contexte ? Communication présentée au colloque international de psychologie du travail et des organisations, Abidjan, Côte-D’Ivoire.

Pour tout document non publié (mémoire, thèse…) :

Mayaki, F. (2008). Effet des croyances, des normes et des valeurs sur les changements d’attitude : Exemple de la planification familiale au Niger (Thèse de doctorat). Université Pierre Mendès France, Grenoble II.

Pour un document internet :

Organisation Mondiale de la Santé (2014). Global status report on violence prevention 2014. Extrait de : http://www.who.int/violence_injury_prevention/violence/status_report/2014/en/